Coronavirus : quand et quel masque porter?

0
454

Faut-il un masque respiratoire ou chirurgical ? Faut-il en porter lorsqu’on est porteur du virus ou par mesure de précaution ? La peur gagne du terrain en Tunisie suite aux contaminations déclarées en Italie et en Algérie. Dans les pharmacies tunisiennes c’est presque la rupture de stock des masques. Pourtant, dans les pays où le virus est présent, le personnel médical, ainsi que les représentants des différents ministères relatifs à la santé ont bien expliqué que le port du masque chirurgical n’est recommandé que pour les personnes de retour de voyages dans les zones à risques (la Chine, Singapour, la Corée du Sud, la Lombardie, la Vénétie) et ce durant 14 jours. Ce masque est également fortement recommandé que pour les malades afin de réduire les risques de diffusion de la maladie par voie aérienne.

Les spécialistes expliquent que les masques classiques chirurgicaux n’offrent donc pas une protection suffisante aux soignants, ou aux personnes saines car ils laissent passer de l’air non filtré.

 

Ces masques dits aussi anti-protection sont destinés à éviter lors de l’expiration de ceux qui les portent, la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux transmissibles par voie aérienne ou par gouttelettes (éternuement ou autre).

Durée de protection: Le masque est à jeter dès qu’il est mouillé ou souillé. Il est préférable de mettre dans un double emballage.

Quant au masque de protection respiratoire individuelle (de type FFP2, ou FFP3), qui est filtrant, il est destiné à protéger le porteur contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne. Il le protège également aussi contre le risque de transmission par gouttelettes.

Les masques sont hiérarchisés selon le degré de filtration d’une filtration de l’air : Faible (78% des particules pour le FFP1) ou élevée (98% des particules pour le FFP3). De ce fait, seuls les masques de type FFP2 et FFP3 filtrent suffisamment l’air inspiré pour empêcher l’inhalation d’un virus.

Durée de protection : entre trois et huit heures. Une fois mis en place, le masque ne doit plus être touché. Une fois enlevé, il ne doit pas être réutilisé.

Cependant et si le port du masque de protection respiratoire est efficace contre la transmission par voie aérienne, il faut savoir que pour lutter efficacement contre la transmission manuelle du Coronavirus, il est important de se laver les mains plusieurs fois par jour. Moyen ultra-efficace : le gel antibactérien.