D’après une étude anglaise, le coronavirus ne se transmettrait pas au bébé durant la grossesse et n’affecterait pas davantage les femmes enceintes que le reste de la population. En effet, les médecins britanniques du Collège Royal d’obstétriciens et de gynécologues ainsi que ceux du Collège Royal des sages-femmes et du Collège Royal des pédiatres et de la santé des enfants ont travaillé à partir de chiffres chinois et d’un rapport de l’Organisation mondiale de la santé et remarqué que le coronavirus se comportait de manière différente par rapport à d’autres virus provoquant des maladies respiratoires et qui pouvaient affecter les bébés.

Une étude réalisée à Wuhan en Chine, foyer de la maladie, confirme également les résultats de l’étude britannique. Celle-ci a été faite sur 9 femmes enceintes testées positives au Covid-19 et qui avaient accouché par césarienne. A l’accouchement, les bébés se portaient bien et aucune trace du virus n’a été détectée dans le lait maternel, ni dans le liquide amniotique, ni dans le cordon ombilical.

Des résultats plutôt rassurants à l’heure où le nombre de décès liés au coronavirus augmente de jour en jour dans le monde.