Conseils d’une jeune maman pour réussir son allaitement exclusif

0
2887

La première fois que je suis tombée enceinte et que la date de mon accouchement approchait, j’ai commencé à faire des recherches et à m’informer sur l’allaitement. Je ne savais pas pour combien de temps je voulais allaiter, mais dans ma tête, il était clair que j’allais tenter le coup et m’essayer à cette expérience unique de la maternité.

Lorsque mon mari m’a vu télécharger « Le guide de l’allaitement maternel », puis que j’avais entre les mains un fascicule de près de 70 pages, il s’est exclamé : « hatta mel allaitement walla yet9arra bel ktob ! ». Inutile de vous dire à quel point il a compris l’utilité de ce livre une fois bébé à la maison.

Qu’on se le dise, l’allaitement n’est pas facile. Du moins, il ne l’est pas pour une grande partie des femmes. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois passée la période de mise en marche et que la lactation est bien installée –qui dure près de deux mois- tout coule de source (sans jeux de mots).

Et une lactation bien installée dépend de plusieurs paramètres qui, réunis, font de cette expérience, un des plus beaux moments de la maternité.

Choisir d’allaiter et en être convaincu :

Si vous le faîtes parce que votre mari/mère/belle-mère/la société vous met la pression et qu’au fond de vous, vous ne voulez pas allaiter, sachez que la tâche ne vous sera pas facile. Il est nettement préférable d’écouter son cœur et son corps et surtout ses envies pour mener à bien une telle expérience.

Avoir le bon tire-lait à côté :

Cela ne veut pas dire que vous y aurez recours automatiquement. Mais il s’agit surtout de ne pas se retrouver dans des situations critiques où le besoin d’un tire-lait devient primordial pour la continuité de l’allaitement. Montée de lait impressionnante, engorgement, mastite, stimulation de la lactation en dehors des tétées et bien sur pour stocker du lait au besoin. Pour cela, optez pour un tire-lait électrique. Des marques comme le Medela ou l’Avent ont de meilleurs échos que d’autres.

Et le bon soutien-gorge :

Là encore, nous sous-estimons l’importance de ce genre d’articles. Pourtant un allaitement réussi dépend énormément du bon soutien gorge choisi. Ce n’est pas pour rien que des marques spécialisées commercialisent des soutiens-gorge d’allaitement. Ouverture facile, tissu en microfibre, un maintien exceptionnel pour une poitrine plus lourde, plus sensible et plus volumineuse. Sachez qu’un soutien-gorge classique peut comprimer vos seins et provoquer un engorgement, voire une mastite (infection causée par le blocage de canaux lactifères). En Tunisie, vous pouvez acheter votre soutien-gorge chez la marque allemande Anita qui est spécialisée depuis 1886 dans la lingerie pour grossesse et allaitement ( et aussi pour sport, bonnets profonds et post-opération.)

-No Stress

I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E C’est même la clé de la réussite de l’allaitement. On ne le répètera jamais assez, mais l’influence psychologique sur le bon fonctionnement de l’allaitement est plus que vérifiée. Essayez de rester zen, de ne pas stresser face aux pleurs du bébé, de gérer l’influence des hormones. Plus facile à dire qu’à faire certes, mais on peut bien essayer.

-Bien s’hydrater et manger équilibrer

Ne rajoutez pas une source supplémentaire de stress. Pour un allaitement réussi, il est recommandé de bien s’hydrater et de bien se nourrir. Cependant, ne vous acharnez pas sur votre corps. Il ne s’agit pas de s’enfiler 4 litres d’eau par jour et de manger 5 à 6 fois pendant les 24 heures.

-Miser sur les remèdes de grands-mères

Manger les graines de fenugrec pour stimuler sa lactation, ou du persil pour l’effet contraire, utiliser les feuilles de choux pour l’engorgement mammaire etc. ces recettes de grand-mère marchent. Autant en profiter. D’ailleurs, vous en trouverez surement en version phyto dans les pharmacies.

-Bien s’informer

Mais en choisissant les bonnes sources. Evitez les forums. Cherchez plutôt l’info dans des livres dont les auteurs sont des experts. Téléchargez « Le guide de l’allaitement maternel ». Abonnez-vous à la communauté de l’association pour le soutien à l’allaitement maternel, La Leche League France. Vous y trouverez plusieurs réponses à vos questions.

-Détecter rapidement les petits soucis

Parce qu’un bon allaitement passe surtout par les bonnes réponses aux éventuels difficultés, sachez repérer et détecter les petits soucis aux premiers signes. Une montée de lait impressionnante ? Prévoyez les serviettes chaudes, le tire-lait, et apprenez à bien masser le sein pour évacuer le lait en trop. Des tétons ombiliqués ? Achetez un tire-téton ou des bouts de sein en silicone. Un engorgement en vue ? Apprenez à masser et à bien vider votre sein pour éviter que ça ne se complique.

-Avoir la bonne position

Un allaitement n’est efficace que si la position est bonne. Pour cela, suivez le guide et les schémas proposés par les experts (vous les trouverez partout dans les sites spécialisés, notamment celui de la lèche ligue). Soyez attentif aux signes qui nous informent sur la bonne ou la mauvaise tétée de bébé : la position du corps, des lèvres, le son de déglutition etc.

-Avoir bonnes conditions pour l’allaitement

Cela semble inutile mais un bon fauteuil avec un dossier confortable, un coussin d’allaitement, des vêtements adéquats, une lumière agréable et une ambiance saine (pas trop de bruit externe ou de sons qui peuvent déranger) sont autant de paramètres à respecter pour pouvoir allaiter dans de bonnes conditions. Cela affecte directement notre état psychologique et donc la réussite de l’allaitement.

-Trouver son rythme de croisière

Dans une étape ultime, il faudra trouver le rythme de croisière des tétées. Cela vient petit à petit lorsque vous apprendrez à reconnaître les signes de faim de bébé, ses positions préférées, sa manière de téter (rapide et efficace ou lent) etc. Vous aurez moins de stress et de charge mentale et l’allaitement sera plus agréable.

-Suivre des cours d’allaitement

Si vous appréhendez toujours cette étape dans votre vie de jeune maman, vous pouvez avoir recours à des cours d’allaitement à suivre avant la naissance de bébé. La bulle des mamans est un formidable espace créé pour accompagner les jeunes mamans dans ces expériences là.

Enfin, n’oubliez pas de surtout suivre son instinct !