«Conduire peut mener au viol» affirme un historien saoudien

0
815

Un historien saoudien créé la polémique en affirmant que si les femmes occidentales ont le droit de conduire et pas les Saoudiennes, c’est parce que ces dernières se moquent de se faire violer, justifiant ainsi l’interdiction de conduire pour les femmes dans le royaume ultraconservateur.

Invité sur le plateau de d’une émission de la chaîne Rotana Khaliji, Dr Salah Al-Saadoon, clame que les femmes occidentales n’ont pas peur de se faire violer si leur voiture tombe en panne. «Elles ne se soucient pas du viol, tandis que le peuple d’Arabie Saoudite lui s’en soucie» assure-t-il. «Attendez, qui vous dit qu’elles ne soucient pas de se faire violer sur le bord de la route ? » s’indigne, la présentatrice de l’émission, Nadeen Bdeir. «Ce n’est pas important pour elles au-delà du fait que c’est réprouvé par la morale. Dans notre cas, le problème est de nature sociale et religieuse.» répond placidement le chercheur. En Arabie saoudite, ajoute-il, les femmes sont traitées comme des «reines». Il leur suffit de faire un geste de la main à leur père, à un oncle, un fils ou un neveu pour être conduites n’importe où». L’historien va plus loin encore. Quand la présentatrice lui répond que les saoudiennes peuvent très bien se faire violer par leurs conducteurs il lui répond, le plus sérieusement du monde, que pour remédier à cela «il faut engager des chauffeurs étrangers, de sexe féminin pour conduire nos femmes». Ahurie par une telle théorie, la présentatrice n’a pas pu se retenir d’éclater de rire. 

Rappelons que l’Arabie Saoudite est le seul pays au monde où les femmes n’ont pas le droit de conduire ni de se déplacer sans chaperon. Mais depuis quelques années on voit de plus en plus de saoudiennes qui bravent courageusement cette discrimination en prenant le volant et en postant leurs photos et vidéos sur internet.

[fve]https://www.youtube.com/watch?v=KQEeXmcWOxI[/fve] ]]>