Comment l’aider à préparer un examen d’admission?

0
1296

L’heure des premiers examens a sonné pour votre enfant. Celui que vous voyez encore bébé va devoir passer un examen tout seul comme un grand. Comment le préparer et le motiver quand il n’a que 5-6 ans?

Compositions, examens, concours d’admission aux écoles privées ou françaises, les enfants se retrouvent confrontés au stress, à la pression des parents et au jugement des autres en cas d’échec. Pas facile d’endosser cette responsabilité quand on commence à peine à écrire son prénom correctement! Certains enfants passent en effet leur premier examen d’admission en grande section à l’âge de 4 ans seulement. Et à partir de 6 ans, la machine est réellement lancée. Imaginez le nombre d’années que cela fait! Voici donc nos conseils pour que tout se passe comme sur des roulettes pour vous comme pour votre enfant.

Une alimentation équilibrée

Une concentration optimale passe par une alimentation équilibrée adaptée à son âge. Evitez les boissons gazeuses riches en caféine, qui déséquilibre le système nerveux, et privilégiez des jus de fruits frais pour faire le plein de vitamines. N’oubliez pas les poissons gras, utiles pour le système nerveux et qui boostent la mémoire, et faites la part belle aux aliments riches en vitamines du groupe B qui agissent sur la régulation du système nerveux.

Le sommeil: primordial!

Rien ne vaut une bonne nuit de sommeil réparateur pour se lever du bon pied le jour J. D’ailleurs, les spécialistes sont unanimes: la mémoire vient en dormant puisque sans sommeil, elle ne peut pas se construire. En effet, c’est pendant la phase de sommeil que le cerveau s’active pour se remémorer ce que l’on a appris pendant la journée, et ce, à tout âge. N’hésitez donc pas à mettre votre enfant au lit assez tôt pour qu’il puisse se reposer autant que possible avant son examen. 

Chassez le stress

Votre enfant n’a jamais été confronté à une situation de stress mais peut très bien ressentir le vôtre. Essayez donc de dédramatiser la situation en restant le plus zen possible et en l’aidant à préparer ce concours bien à l’avance pour ne pas se retrouver au pied du mur. La préparation mentale est très importante pour réussir un examen, exactement comme lorsqu’un sportif se prépare à une compétition. Apprenez-lui à gérer son temps en fixant des objectifs quotidiens sans pour autant lui mettre la pression et épaulez-le pour réviser tout en l’encourageant quand vous ressentez un manque de motivation. 

Apprenez-lui à s’organiser

Motivez votre enfant en l’aidant à mieux s’organiser. Ne lui imposez pas une longue période de révision. Il vaut mieux faire plusieurs séances courtes plutôt que deux heures d’affilée. Et puis, une trop grande préparation peut nuire à la réussite tout en lui faisant perdre ses moyens le jour des examens. Réviser brièvement quelques notions avec votre enfant, l’inciter à faire de l’exercice et lui apprendre à se détendre sont des choses simples qui peuvent l’amener naturellement à faire de son mieux le matin des examens. S’il est fatigué ou s’il a envie de jouer, ne l’en empêchez pas mais rappelez-lui que vous vous étiez fixé tous les deux des objectifs pour la journée. S’il a besoin de mémoriser des informations, vous pouvez l’aider à les répéter souvent, quitte à le faire en chantant. C’est l’un des meilleurs moyens de retenir les notions importantes. 

Rassurer et encourager

Aidez votre enfant à avoir des pensées positives en lui rappelant ses réussites, par exemple les buts qu’il a marqués à son dernier match de foot. N’hésitez pas à l’encourager, à le rassurer et à le complimenter pour lui prouver à quel point il compte pour vous. Les enfants sont très sensibles et attentifs à ces marques d’affection.

]]>