L’association Wallah We Can qui plaide en faveur d’un accès équitable à une éducation, un environnement d’apprentissage et un cadre de vie de qualité pour les enfants et les jeunes, vient de lancer la campagne internationale pour la justice menstruelle.

En partenariat avec la projet Ecolibree qui lutte contre l’abandon scolaire en fournissant aux jeunes filles des protections périodiques lavables, Wallah We Can a pu mettre au point les culottes hygiéniques lavables Ecolibree By Chantelle dont les ventes à l’étranger vont permettre de financer la distribution gratuite en Tunisie de ces mêmes culottes pour les plus de 100 000 jeunes filles victimes de la précarité menstruelle

L’association espère ainsi propulser la Tunisie fin 2022 au rang de premier pays à garantir la gratuité des protections hygiéniques lavables pour jeunes filles victimes de la précarité menstruelle. Une première étape avant d’être aux côtés des mineures dans d’autres pays.

Rappelons que la précarité menstruelle a des effets négatifs sur la santé, sur l’estime de soi mais est également une des principales causes de déscolarisations chez les élèves.