« Ça me tient à cœur, alors je vais en parler. Voila, je travaille dans le service qui consomme le plus de sang en Tunisie. Nous traitons les leucémies entre autres chez les enfants mais aussi les thalassemies et plein de maladies aux noms improbables mais chroniques. Nos patients ont besoin de sang pour vivre et survivre. Depuis quelques années, la banque de sang a du mal à être approvisionnée mais pendant l’été, ça devient carrément l’horreur. Cette année c’est le pire été que je connaisse.

On nous parle de pénurie de médicaments mais connaissez vous la pénurie de sang ? On passe parfois 4 jours avec un bout de chou qui a 4 g d’hémoglobine sans le transfuser. On a déjà vu des gens mourir d’hémorragie parce qu’il n’y avait pas de plaquettes à la banque de sang. Donner son sang ça prend une heure à tout casser mais ça sauve une maman qui accouche et qui fait une hémorragie du post-partum, ça sauve un papa qui a si peu d’hémoglobine dans le corps qu’il fait un infarctus, ça donne des joues roses a de petits enfants hospitalisés qui, nous l’espérons, sortirons triomphant de leur maladie. Ça soulage des patients qui ne peuvent vivre sans leur transfusion et qui cette année ont des taux d’hémoglobine tellement bas que c’en est rageant. Ça peut sauver un jeune plein d’espoir rentré trop vite le soir et percuté par une voiture.

On peut donner du sang 3 fois par an tous les 3 mois en moyenne et des plaquettes 12 fois par an. Il suffi d’avoir plus de 18 ans et plus de 55 kilos. Un médecin vous examinera et vérifiera que vous ne présentez aucune contre indication au don. Allez y pour la bonne cause

La banque du sang ou CNTS se trouve à Bab Saâdoun sur la montée avant la faculté de médecine. »

Par Mita Grette