C’est à vous: Confession d’une jeune maman médecin!

0
2104

Certaines d’entre vous ont vécu ou vivent encore le post-garde. C’est l’état dans lequel tu es après une garde de 24 à 36 heures.

La différence- grosso modo- avec une nuit blanche en boîte de nuit est simple: tu remplaces les talons aiguilles par des sabots, le rouge à lèvre par une bavette, la lumière des stroboscopes par celles blafardes du négatoscope et les tapas (ojja crevettes, lablabi, pizza (choisissez votre after) par un truc suspect servi dans un plat encore plus suspect.

La différence aussi, c’est que quand ton enfant est malade, tu contrôles sa fièvre toutes les 20 minutes. Tandis que pendant la garde, tu as entre 15 et 40 personnes malades et c’est TOI le responsable. Et à chaque minute, tu dois être prêt et réactif pour prendre la bonne décision.

Le lendemain donc, on retrouve une personne qui a suffisamment de caféine et de nicotine dans le corps pour arrêter le cœur d’un éléphant. Cette personne qui sourit bizarrement est susceptible à n’importe quel moment de faire un fou rire hystérique ou une crise de larmes désespérée- voire les deux en même temps. Jusque là, ça va !

C’est plutôt après, quand cette personne rentre chez elle en conduisant avec la musique à fond pour ne pas s’endormir, que le risque de craquage physique est le plus important.

Arrivée chez elle, un seul impératif : enlever tout de suite et le plus vite possible tout ce qu’elle porte, se débarrasser des odeurs, des larmes, du stress, vite vite vite. Et après, on a le choix. Le cerveau à ce niveau est très primitif : ou tu te laves ou tu dors ou tu manges. Concrètement, tu fais les trois, mais l’ordre change selon ton état d’explosion…

Mais ça aussi c’était avant. Quand tu rentrais de la garde chez ta mère, que tes vêtements se lavaient tous seuls, que dans le frigo il y avait une assiette rien que pour toi…

Si à un moment tu deviens Jeune Maman, c’est juste une autre dimension.

En voiture tu pries pour ne pas mourir dans un accident. Pare que maintenant, il y a quelqu’un qui a tout le temps besoin de toi.

Ton premier réflexe quand tu ouvres la porte de chez toi, c’est de te demander si vous avez été cambriolés. Parce que moi mon mari c’est la meilleure nounou du monde et quand je suis de garde il assure grave, mais putain le bordel qu’il laisse quand je ne suis pas là.

Après tu enlèves tes vêtements et tu les mets à laver et tu calcules combien de minutes il te reste avant de récupérer ta fille de la garderie. Et en fonction, tu te micro-douche, tu prépares à dîner en mangeant les corn flakes de la petite et tu te micro-sieste parce que tu sais que ce soir tu devras être doublement attentive à mademoiselle que tu as abandonné la veille… (Une fois, elle m’a appelé pour me dire qu’elle était malade et que les enfants malades font dodo à l’hôpital avec leur maman et Sa Maman et qu’elle, elle devait faire dodo toute seule. Très difficile à gérer. )

Conclusion

1-maman je t’aime et tu me manques

2-c’est la même chose pour les femmes de ménage qui travaillent de nuit, les infirmières, les ouvrières, les hôtesses de l’air, les pilotes, ceux qui bossent loin dans une autre ville…

3-khidmet inhar ma fiha 3ar ou khidmet ellil?

4-Heureusement que j’aime mon métier

5- Big up à toutes les Jeunes Mamans

Ecrit par MItagrette