L’année dernière, nous avions dressé une liste de ces tendances dont les Tunisiens ont usé et abusé à tel point qu’elles nous sont sorties par les trous du nez. Souvenez-vous des pompons par exemple ou encore des bouées en forme de flamant rose. Cette année encore, nous allons devoir supporter des tendances rescapées de l’été dernier ainsi que des nouvelles et l’on devra faire avec ! C’est ça aussi le vivre ensemble 🙂

Le « Kiki challenge »

Bon, au début, c’était sympa de danser dans la rue sur ce nouveau tube de Drake, on vous en avait même parlé sur notre site. Le phénomène a conquis la planète et tout le monde s’y est mis même chez nous où le challenge a pris de grandes proportions. De Mariem Dabbegh dans sa Ferrari (au cas où vous ne l’auriez pas remarqué) au big fail de la Tunisienne qui s’est fait voler son sac en plein challenge (et qui, finalement, était une mise en scène réussie), autant dire que c’est bon, سكّر البرنامج سي علاء.

So today I witnessed what’s called a Kiki challenge fail! 😂Disclaimer: This content is exclusively managed by Caters News. To license or use in a commercial player please contact licencing@catersnews.com or call +44 121 616 1100 / +1 646 380 1615

Gepostet von Wissem Gamra am Donnerstag, 26. Juli 2018

Dommage, car « In my Feelings » que l’on aimait bien, va bientôt être victime de son succès.

Les bouées 

Voici une tendance rescapée de l’année dernière. En forme de pastèque, flamant rose, licorne, tablette de chocolat, donut entamé, cornet de glace… les bouées envahissent encore les piscines et quelque chose nous dit qu’on les verra encore l’année prochaine (il faut bien les amortir).

Le crossfit

L’année dernière, c’était le yoga. Cet été, c’est au tour du crossfit de faire des adeptes qui ne font qu’en parler (parce qu’il est également possible de faire du sport sans en faire le sujet de discussion number 1). Bonjour les vidéos en plein effort, les selfies devant le miroir de la salle de sport, les WOD (comprenez le Work Of the Day), les avant-après tous les 3 jours, la photo d’équipe avec les coachs… Allez, on se remet au crossfit mais pitié, laissez votre téléphone dans les vestiaires.

Ghar el melh et Sidi Ali el Mekki

On a beau avoir près de 1500km de littoral (dont 575km de magnifiques plages sablonneuses), tous les Tunisiens se sont mis d’accord pour s’agglomérer à Ghar el Melh et Sidi Ali el Mekki cet été. Avec une seule formule à la clé : se rendre dans l’un des restos qui proposent la formule déjeuner + transport en bateau jusqu’à une crique (bon, il y  a également la formule déjeuner sur la plage + sieste sur un hamac au bord de l’eau). On vous l’accorde, le programme est très tentant mais à quoi ça sert de chercher le calme quand on va se retrouver en même temps avec une trentaine de personnes qui ont pensé au même programme ? Sans parler des bouchons en rentrant !

Al Kitsh al Arabi al Assil

Que l’on soit bien d’accord, à la rédac’, on adore le Yüka et toutes les soirées qui y sont organisées avec une mention spéciale au Kitsh al Arabi al Assil. Nous sommes même fans du duo « Haysam wa Cherifa » et du concept qui nous a permis de renouer avec les vieilles chansons orientales qui ont fait danser des générations entières. On a bien aimé la 1ère soirée, on a assisté à la seconde, à la troisième on s’est dit que c’était normal puisqu’il y avait beaucoup de demande. Il y a même eu une soirée spéciale pour fêter l’anniversaire de Sofia Guellaty.

Bon, au bout de la 4ème ou 5ème édition (du coup, on ne s’en souvient plus), on a commencé à se poser des questions « mais quand est ce qu’ils vont s’arrêter? ». Allez, on vous rassure, selon nos sources, il ne reste que 2 soirées pour cet été avant une petite pause/retraite bien méritée. Et entre nous, on préfère les chansons du Kitsh al Arabi al Assil à l’unique tube de Tarkan qui, lors de sa venue en Tunisie en 2009, était déjà has been 😀 (MàJ : après vérification, il ne s’agissait pas du chanteur turc mais de DJ Tarkan qui n’était pas du tout has been à l’époque).

Les beach bars

Jobi Beach, Chez Franky, Mirage, Tilar Hout, Les 3 Carrés…les beach bars ont le vent en poupe ! On s’y baigne même si la plage n’est pas belle, on y mange même si ce n’est pas bon, on y fait des selfies et surtout on y prend des photos de ses orteils que l’on postera sur Instagram avec tellement de filtres que si tu ne lis pas les hashtags et la localisation, tu ne comprends pas que c’est la plage.