Ces films Tunisiens plus hot que 50 nuances de Grey

0
14813

Sorti en salles en février dernier, 50 shades of Grey le film a suscité une large polémique après avoir fait pendant des mois et des mois un teasing des plus intenses sur la toile. Le 11 février 2015, les fans étaient au rendez-vous bien évidemment. Les critiques n’ont pas tardé à fuser. Tous les médias ou presque se sont ainsi empressés de décortiquer le film tiré du livre best seller de 2013.

Les scènes d’amour tant attendues n’ont pas fait l’unanimité. Entre ceux qui ont adhéré, voir aimé, ceux qui ont trouvé cela très soft par rapport au livre ou encore ceux qui ont pensé tout le contraire, le moins que l’on puisse dire, c’est que le film ne laisse pas indifférent. Première raison : ça traite de sexe essentiellement. Le film est surtout attendu pour ses séquences hot.

Et alors que des médias étrangers se sont empressés de citer des films bien plus chauds que 50 Shades of Grey, à Femmes de Tunisie, nous avons piqué l’idée en la « tunisifiant » et donc en listant des films Tunisiens aussi hot, si ce n’est plus, que les 50 nuances de Grey. Contrairement à la liste des films tunisiens romantiques à regarder pour la Saint Valentin, cette fois, nous n’avons pas trop ramé. C’est que le « sexe » est un élément primordial dans le cinéma Tunisien. La preuve en vidéo :

Printemps Tunisien (Par Raja Amari-2013)

Le film de Raja Amari diffusé il y a un peu plus d’un mois sur ARTE parle des événements survenus pendant la période précédant la chute du régime Ben Ali. Les personnages principaux sont 3 hommes et une jeune femme. On retrouvera dans ce film le couple joué par Bilel Briki et Anissa Daoud dans plus d’une scène où se mélangent sensualité et sexualité. Leurs ébats sont mémorables. La vidéo ICI

Satin Rouge (Par Raja Amari-2002)

Encore un long métrage de Raja Amari. Le film raconte l'histoire de Lilia « femme rangée » mère ordinaire. Elle vit à Tunis avec sa fille Salma, une adolescente qu'elle élève seule depuis la mort de son mari. Un soir, elle se hasarde dans un cabaret et elle y prend goût… Dans ce film, outre les scènes de cabaret, de danse orientale, de sensualité etc. les scènes de sexe sont super Hot, notamment celle où Hiyem Abbes (Lilia) prend du plaisir en compagnie de Maher Abbess (Chokri). Vous pouvez regarder la séquence: ICI

Dawaha ou Les secrets ( de Raja Amari-2010)

Et encore un pour la route, Raja Amari sort ce film en 2010. Un thriller qui met en scène Aicha, Radia et leur mère qui vivent dans une maison abandonnée. Il y longtemps de cela, elles y avaient travaillé comme domestique. Cette maison cache bien des secrets qui risquent d’être révélés le jour où un jeune couple vient s’installer à la maison.

Outre la scène mythique où Sondos Belhassen (Radia) s’adonne à une partie de plaisir solitaire contre le lavabo, le couple joué par Rym Banna et Dhafer Abidine s’amuse aussi à sa manière sous l’œil curieux de Hafsia Harzi (Aicha). La séquence ICI

Soltan El Mdina (de Moncef Dhouib-1992)

Synopsis: "Ramla est destinee a epouser Bab, son cousin qui est en prison. Elle reste enfermee en attendant le mariage. Dans sa reclusion, elle noue une relation amicale avec Fraj, un predicateur illumine dont l'univers est la medina. Il en connait les moindres recoins et issues. Il s'y repere grace a des signes qu'il trace sur les murs."

Avec quelques petites scènes par-ci, par-là, le film a de quoi émoustiller les spectateurs…surtout en 1992. Un peu trash, cette scène du vieux qui retrouve sa jeunesse après avoir gouté à l'équivalent du viagra en potion magique.

Tendresse du loup ou 3ers edhib (Par Jilani Saadi-2006)

Toujours présent, le long métrage de Jilani Saadi marquera longtemps les esprits par sa longue scène de viol collectif. Et pour la petite histoire, Tendresse du loup parle d'une nuit particulière à Tunis où un jeune homme, Stoufa, révolté et humilié rencontre une jeune et jolie prostituée. Cette fille est violée par ses copains mais c'est sur Stoufa qu'elle se venge. Ce dernier la recherche toute la nuit pour la retenir mais cette fille est insaisissable." On retiendra la scène très trash, mais pas "hot" avouons-le, mais on retiendra également un bel échange entre Anissa Daoud et Mohamed Graya.

Le cinéma Tunisien se débrouille pas mal en terme de scènes "interdites aux moins de 16 ans" mais a du mal à trouver de la place à l'amour. Finalement, il semblerait que ce dernier soit plus tabou que le sexe.

]]>