Si vous êtes célibataire, vous avez plus de chances de mourir que si vous étiez obèse. C’est ce que je suggèrent des chercheurs américains qui ont analysé plus de 218 études sur l’impact de la solitude et de l’isolation sociale sur la santé.

Selon eux, avoir de faibles connexions sociales -qui se manifestent par le célibat, l’emménagement dans une nouvelle zone ou le fait de ne pas avoir de vie sociale- augmentent de 50% leurs chances de mourir prématurément alors que l’obésité ne les augmentent « que » de 30%.

marilyn

« Être socialement connecté aux autres est largement considéré comme étant un besoin humain fondamental, crucial aussi bien pour le bien-être que pour la survie« , explique le Dr Julianne Holt-Lunstad, professeur de psychologie à l’université de Brigham Young. Des exemples extrêmes montrent de jeunes enfants confiés aux soins de garde qui manquent de contact humain ont du mal à se développer et finissent souvent par mourir. En effet, le confinement ou l’isolation sociale sont utilisés comme une forme de punition. »

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?