Tout comme le Portugal, la Croatie devient « tendance » depuis quelques années. Le pays offre une formidable diversité culturelle et, surtout, des paysages uniques (parcs naturels immenses, églises typiques, mers et lacs paradisiaques). Si vous adorez la nature, la Croatie est vraiment faite pour vous. Cerise sur le gâteau, les Croates sont formidables par leur gentillesse et leur amabilité. La monnaie est la kuna croate (kn) et la langue officielle est le croate. Pas de panique, l’anglais y est largement parlé.

Zagreb

zagreb

eglise-saint-marc-de-zagreb
Église Saint Marc de Zagreb

Peu connue du grand public, Zagreb mérite de l’être davantage. Loin de l’effervescence des autres capitales, elle reste toutefois très animée et offre aux touristes de quoi se divertir grâce à ses nombreux cafés, bars, restaurants et parcs très fleuris. Contrairement aux idées reçues, les Zagrébois sont extrêmement aimables.

croatie-8

Côté gastronomie, la cuisine croate comporte beaucoup de poissons (calamar), viandes (mouton), jambons fumés et de délicieuses pizze (environ 50 kunas). Les desserts sont quant à eux très influencés par leurs voisins austro-hongrois, une (bonne) touche de crème en plus ! Les glaces, en revanche, ne sont pas fameuses. Certains magasins vendent des produits alimentaires à prix discount (dates limites de consommation proches), ce qui est parfait pour le petit déjeuner ou les petites faims. La petite bouteille d’eau est à environ 5 kunas ; la bière (0,5 l) à 17 kunas.

croatie-1

croatie-6

Comment y aller ? Il n’y a malheureusement aucun vol direct depuis la Tunisie. Il faudra donc, par exemple, prendre le bus depuis Vienne (Flixbus, 5h, environ 25 euros, WiFi et prise à bord). Veillez toutefois à avoir un visa Schengen à entrées multiples puisque le bus traverse la Slovénie, et donc les frontières, avant d’arriver en Croatie. Dans la station de bus de Zagreb, vous pourrez changer vos euros en kunas (1 euro=7,45 kunas).

croatie-2

croatie-12

Que visiter ? Zagreb se visite à pied. Il y a si peu de voitures que l’on arrive à se demander où sont passés les véhicules. En 2-3 jours, vous aurez déjà tout fait : la cathédrale Saint-Stéphane de Zagreb (Zagrebačka katedrala), le marché Dolac, le jardin botanique, la tour Lotrščak et son charmant parc ou encore la façade de l’église Saint Marc. Zagreb étant une ville culturelle, vous y trouverez facilement un événement ou deux sur la page justzagreb.com. La carte du Restoran Kaptolska Klet est complète, mais à des prix moyens.

croatie-10

croatie-9

croatie-7

Où séjourner ? Sans hésiter : Hostel Shappy. Située dans un quartier calme la nuit mais très animé le jour, cette « auberge » a de superbes chambres doubles sobres et modernes et offre un excellent rapport qualité-prix. Comptez environ 40 euros la chambre double, 15 euros le lit dans un dortoir de 4.

croatie-11

Parc national des lacs de Plitvice

croatie-14

parc-national-de-plitvice

Le parc national des lacs de Plitvice (Plitvička jezera) est tout simplement magique et encore mieux en vrai qu’en photo ! Il s’étend sur 296 kilomètres carrés, mais vous pourrez choisir entre plusieurs itinéraires selon la durée de la marche et votre endurance. Le billet d’entrée est à 110 kunas (15 euros) pour une journée ou 180 kunas (25 euros) pour deux et comprend les transferts en train panoramique et bateau électrique. Le parc est accessible via deux entrées (la numéro 2 étant moins pleine). À l’entrée 1, il y a une consigne à bagages (gratuite) ainsi qu’une supérette aux prix étonnamment corrects (coca à 6,42 kunas ; pain de mie à 7,50 kunas ; jambon cru à 28,52 kunas ; gouda à 19,40 kunas).

croatie-13
Exemples d’itinéraires à l’entrée du parc

croatie-18

Comment y aller ? Depuis la station centrale de Zagreb, Croatia Bus propose un billet à 67 kunas (9 euros) pour 2h15 de trajet. Prévoyez 8 kunas de plus comme taxe de bagage.

parc-naturel-de-plitvice

Que visiter ? À part le parc, il n’y a rien d’autre… Et c’est largement suffisant. Respirez, vous êtes en pleine nature !

Où séjourner ? Campsite Korona, un énorme camp situé à 4 ou 5 km (uniquement accessible en bus) à partir des lacs, propose une navette gratuite (aller) vers 9h et (retour) 17h. Le site se trouvant en pleine nature, prévoyez le nécessaire anti-moustiques. Les douches/toilettes sont communes mais nombreuses et constamment nettoyées. Ne mangez surtout pas dans le mini-restaurant isolé qui propose des hot-dogs (chers et mauvais). Heureusement, une supérette est là pour vous sauver de la faim. Le bungalow à deux lits (et à une seule prise) est à 34 euros, petit déjeuner inclus.

croatie-15
Bungalows dans le camp Korona

Split

croatie-21

croatie-20

interieur-du-palais-de-diocletien-a-split

La ville de Split est charmante et très animée. D’un côté, il y a le port et ses longues promenades au coucher du soleil ; de l’autre, ses ruelles autour du Palais de Dioclétien construit entre les IIIe et IVe siècles. Ce dernier, impressionnant par sa taille et ses murs, domine Split.

croatie-22

croatie-19

Comment y aller ? En bus par Croatia Bus. Depuis Plitvice, comptez 150 kunas (18 euros) pour 6h de trajet. Montez parmi les premiers car certains voyageurs se retrouvent souvent sans place et donc, assis par terre.

palais-de-diocletien-a-split

Que visiter ? Bien entendu, le Palais de Dioclétien, inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979. Le billet d’entrée (Red Ticket) est à 45 kunas et comprend la visite des ruines, de la crypte, de la cathédrale, du Temple de Jupiter et de la tour (oui, ses interminables marches valent vraiment le détour pour la vue sur la ville). Une demi-journée de visite suffit. Devant la Porte d’Or du palais, ne ratez pas l’impressionnante statue de l’évêque Grégoire de Nin dont le gros orteil est frotté par les passants pour leur porter chance. Dans la journée, déposez votre linge sale à la laverie automatique Lushiya (Ul. Stari pazar 3A). Vos vêtements seront lavés, pliés et mis dans un sac deux ou trois heures plus tard (50 kunas). Ce qui vous laisse le temps de déambuler entre les étals du marché et de déjeuner (seiches grillées et verre de vin blanc à 165 kunas à la Villa Spiza).

Hvar

hvar

croatie-25

Dès votre arrivée, vous sentirez déjà un petit changement… La Croatie devient ici plus bling-bling avec ses énormes yachts luxueux amarrés. Pas de panique, les prix n’explosent pas et les touristes n’envahissent pas la ville.

croatie-23

Comment y aller ? En bateau avec la compagnie Jadrolinija (90 kunas, environ 1h30).

croatie-26

Que visiter ? Avec ses murs en pierre et ses nombreuses églises typiquement croates, Hvar a un charme fou. On s’y promène à pied et on profite de ses superbes plages ! Ne surtout pas oublier de grimper jusqu’à la forteresse (30 kunas) qui offre une vue époustouflante sur Hvar. Sur le port, quelques marchands vendent des beignets en boule avec nappage de fruits ou de Nutella !

croatie-27

croatie-28

Où séjourner ? Située tout près du port, l’auberge Villa Skanski est parfaite. Chambres doubles (42 euros, y ajouter une taxe de la ville de Hvar) ou lits en dortoirs.

croatie-24

Mljet

limite-lac-mer-a-mljet

croatie-30

Incontestablement la ville la plus calme de ce voyage. Mljet n’a que très peu d’habitants et vit de son tourisme estival. On y va pour se reposer et profiter d’une nature abondante. Le soir, autour d’un verre sur la terrasse de votre appartement, levez les yeux et admirez le ciel d’une rare pureté.

parc-national-de-mljet

Comment y aller ? En bateau depuis Hvar avec la compagnie Jadrolinija. Vous arrivez à Pomena. Mieux vaut résider à Polače pour ses restaurants et ses deux supérettes. Depuis le port, prenez alors un taxi collectif (environ 50 kunas par personne) pour y aller.

parc-naturel-de-mljet-2

Que visiter ? À Mljet, les longues promenades le long des lacs ou dans les forêts sont inévitables ! Ne manquez pas le fabuleux parc (90 kunas) à visiter de préférence à vélo.

croatie-31

Où séjourner ? Beaucoup de locaux proposent des chambres louer avec vue sur les lacs. Les appartements Radulj ont des chambres doubles (37 euros) sobres avec kitchenette. La propriétaire propose la location de VTT à 50 kunas pour la journée. Le prix est imbattable ! Le soir, les restaurants du tout petit port de Polače s’animent de locaux et de touristes. On y trouve essentiellement du poisson et de la viande. Mljet est aussi connue pour sa cuisson sous cloche.

croatie-33

Dubrovnik

croatie-38

croatie-34
Lapin sur l’île de Lokrum

De toutes les villes croates, Dubrovnik est sans doute la plus touristique. Les visiteurs étant majoritairement américains, quasiment tout s’est américanisé (burgers, pancakes). La ville servant également de lieu de tournage à la série Game of Thrones (Port Réal) et au film Star Wars Anthology: Rogue One, le marchandising entourant les deux fictions est absolument partout. Évidemment, les prix suivent : à Dubro, tout est cher. La petite bouteille d’eau à 5 kunas est d’une extrême rareté… Hormis le côté financier, Dubrovnik est merveilleuse : tuiles rouges, mers paradisiaques, énormes rochers, etc.

croatie-41

Comment y aller ? En bateau.

croatie-39

Que visiter ? La vieille ville est superbe. Commencez par faire tout le bas en vous promenant dans ses ruelles étroites et en descendant l’escalier baroque conduisant à l’Église Saint Ignace. C’est sur ses marches qu’a été tournée la scène culte du « Walk of Shame » de Game of Thrones (épisode 10, saison 5). Enchaînez ensuite par la « traversée » des Remparts de Dubrovnik qui offre une vue impressionnante sur la ville. Cela vous prendra la moitié d’une journée. N’oubliez pas de prendre le célèbre téléphérique de Dubrovnik (120 kunas) pour une vue encore plus magique. Si vous avez le temps, visitez l’île de Lokrum, à 15 mn en bateau de Dubro. Vous y trouverez des plages superbes, une forêt dense ainsi que… des lapins et des paons en liberté !

croatie-36

escalier-baroque-de-dubrovnik

Où séjourner ? La quartier de Lapad surplombe la ville et offre un choix impressionnant de restaurants aux cuisines des quatre coins du monde. Il faudra impérativement prendre le bus (depuis le port) pour s’y rendre.

croatie-35

Île de Lokrum
Île de Lokrum

Et après ?

Pour revenir en Tunisie, plusieurs choix s’offrent à vous depuis Dubrovnik : première option, prendre le ferry pour vous rendre à Bari (Italie) et pourquoi pas visiter la région des Pouilles ? Puis, le train jusqu’à Bologne ou Rome. De là, l’avion (vol direct) vers Tunis. Sinon revenir jusqu’à Zagreb (8 heures de bus) puis Vienne (5 heures de bus) et de là l’avion. Une autre alternative serait de commencer son voyage par l’Italie puis de faire le sud de la Croatie et de remonter jusqu’à Zagreb et, enfin, Vienne.

Dans tous les cas, bon courage !

Office Nationale du Tourisme : http://croatia.hr/fr-FR