Cap sur Vipa, le rappeur au coeur tendre!

0
2088

Il a un bon débit, du flow, un franc-parler et des paroles qui tapent là où ça fait mal. Avec son minois de gentil garçon lisse et sans histoire, Vipa ne laisse pas indifférent. Mais au-delà des apparences, de ses lunettes d’intello et de ses chemises à carreaux bien repassées, l’artiste ne fait pas dans le politiquement correct. D’ailleurs, le jeune Kais (de son vrai prénom) ne rate pratiquement pas «ses coups» musicaux. Ses vidéos font le buzz chez les plus jeunes et les plus mordus de culture rap. Si aujourd’hui Tounsi Ellotef, Igleb Mandhrek, Ismek Ism Ommek, etc., se placent comme des morceaux de référence dans l’univers du rap tunisien, c’est que Vipa a su trouver le bon équilibre et le parfait dosage entre les ingrédients qu’il inclut dans ses productions. Les gros mots et les termes violents ne sont pas une fin en soi et ne se greffent pas gratuitement dans la musique de l’artiste. Et si quelques rares mots interdits aux moins de 18 ans se glissent dans les morceaux de Vipa, cela n’en fait pas une coutume. Le plus important pour l’artiste reste le sens, les paroles, le beat.

Fervent défenseur des causes des jeunes, Vipa retranscrit les maux de la société à travers sa musique. «Je transforme la réalité et les images que nous avons devant nous en mp3, ni plus ni moins,» déclare le jeune rappeur. En ce sens, il n’hésite pas à aborder tous les sujets, des plus légers (Tounsi) aux plus sérieux (Ismek Ism Ommek).

Malgré son jeune âge (24 ans), Vipa s’investit beaucoup dans sa passion. C’est ainsi qu’avec un groupe d’amis, il créé en mars 2013 le studio Debo où le jeune rappeur assurera l’enregistrement et la production de ses projets musicaux. Et du studio découlera l’association Debo à vocation culturelle et dont la cible est principalement les jeunes et le secteur du hip-hop et de la musique alternative. 

Actif dans la musique mais aussi dans l’associatif, Vipa participe à différents workshops. Artiste engagé et pluridisciplinaire, le jeune homme à lunettes n’a pas encore dit son dernier mot. Une chose est sûre: son dernier morceau s’intitule «To Tensa» (Tu oublieras) est sorti en décembre, et on ne risque pas de l'oublier de si tôt.

[fve]http://youtu.be/Ul4QyF8jn-c[/fve]

]]>