Cafards : comment éviter d’en avoir chez soi ?

0
2201

Méduses, moustiques, cafards, guêpes, rats, fourmis : rien que pour cela, on déteste l’été ! Et pourtant, à moins de vivre reclus dans un endroit isolé de l’espace et du temps, il faut bien continuer à vivre. Non, on ne va pas se laisser abattre par de vulgaires insectes résistants depuis des millions d’années (oui, on sait que cette dernière phrase nous laisse sans grand espoir) ! Leur force : une résistance aux produits et des cachettes improbables.

cri

Où se cachent ces monstres à antennes ?

Le problème est là : les cafards se nichent absolument PAR-TOUT : derrière le réfrigérateur, dans les appareils électroménagers (micro-ondes, robots), tuyaux (climatisation, gaz, égouts, machine à laver), dans les fissures (meubles, murs), les lieux de stockage (de nourriture, vêtements), les caisses en carton, etc. Sans parler des fenêtres ouvertes, même au 7e étage !

 cafard-danse

Comment prévenir leur charmante apparition ?

Ce n’est pas parce qu’un cafard apparaît chez soi que le lieu de vie est forcément sale. Loin de là. Il y a en revanche certains facteurs qui peuvent amener des cafards à venir squatter les lieux. Comme il vaut mieux prévenir que guérir (les extinctions de voix à force de crier en apercevant ces bestioles), on prendra donc soin de ne rien laisser traîner comme nourriture (plats laissés sur la table sans protection, boîtes ouvertes, vaisselle sale, etc.) et de tout recouvrir, fermer ou laver. Pas une miette (et c’est aussi pour le bien de tous). Ensuite, il faudra boucher toute ouverture vers l’extérieur : lavabos, éviers, trou de baignoire) et rabattre la lunette des toilettes.

Côté solutions, il y a par exemple les feuilles de laurier hachées et placées dans les endroits potentiellement fréquentés par les cafards. Ils détestent cette odeur ! Il y a également quelques mélanges comme le bicarbonate de soude (1 tasse) avec du sucre (1 tasse), l’oignon (demi-oignon finement haché) avec de la farine (demi-tasse), du sucre (une pincée), de l’acide borique (3 cuillerées) et d’un peu d’eau ou de bière.

On oubliera donc la « naphtaline » dont les dangers pour l’homme ont été scientifiquement démontrés : cancers, crise de tachycardie, etc.

the-mask