Pour commencer l’année 2018 en beauté, nous avons tenu à vous présenter nos vœux. Cette année est importante pour toute l’équipe de Femmes de Tunisie car nous vous préparons de belles surprises que ce soit sur le magazine ou sur le web. En effet, la communauté FDT ne cesse de s’agrandir : 260 000 sur Facebook et plus de 45 000 sur Instagram (wawou, ça en fait du monde !), vos attentes et exigences sont donc devenues plus grandes. Nous espérons de tout cœur pouvoir vous satisfaire. Sur ce, BONNE ANNÉE 2018.

Wicem Dakhlaoui, Rédactrice en chef du magazine

« Doyenne de la formidable et jeune équipe de Femmes de Tunisie, je suis passionnée de lecture, j’adore la musique, le cinéma, mes amis, ma famille, la boutargue, les animaux, l’humour me séduit et le rire est mon meilleur ami! Sensible à l’actualité nationale et internationale, je reste malgré tout une optimiste convaincue qui voit la vie du bon côté et qui affronte les difficultés et les incertitudes en mode never ever give up!
Encore une chose qui me tient vraiment à cœur, malgré une très belle avancée en matière de droits des femmes en 2017, je ne peux m’empêcher d’avoir toujours en mémoire ce que Simone de Beauvoir a écrit : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse, pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant.»
Santé, paix, bonne humeur, et beaucoup d’amour pour 2018!« 

Aziz Béjaoui, Voyage, people, culture, cuisine & déco

« Passionné de météorologie et d’orages grâce au film « Twister », d’astronomie, de jardinage et d’aquariophilie, obsédé de sucreries, fan de David Lynch, Ingmar Bergmann, Depeche Mode, Mylène Farmer, Björk et The Killers, possédé par la musique classique, pacifiste, ne croit en la galanterie que si elle est réciproque, la tête dans les nuages mais les talons bien ancrés au sol, une seule devise : «Why so serious ?».
Que l’année 2018 soit remplie jusqu’à ras bord de voyages et d’amour car, finalement, tout est question d’amour. »

Neïla Yaakoubi, Société & perso

« Féministe et réaliste, j’adore le cinéma, la musique, la mode, la nourriture, Michael Fassbender, les chiens (les vrais), je passe ma vie à regarder des séries et ai la conviction de pouvoir changer le monde.
Bonne année 2018, que les transports en commun s’améliorent et que le SMIG garantisse enfin une vie digne à toutes les Tunisiennes et tous les Tunisiens.« 

Seïma Essâafi, Perso, forme & santé

« Rêveuse, amoureuse de la mer, adore la bonne bouffe, le sport, les voyages et la musique. J’aime les animaux et porte une étrange affection aux petites fourmis et aux chauves-souris. Crois dur comme fer que “Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil” et que tous les maux sont curables par…le yoga.
Paix et Amour sur vous pour 2018 et pour la vie !« 

Emna Lakhoua Bach Hamba, Mode & beauté

« Amoureuse de la nature et des merveilles qu’elle nous offre, je suis sensible à tout ce qui m’entoure et à la beauté de ce monde. J’adore les animaux et en particulier les chats et je suis complètement accro à l’odeur de mon fils, à l’univers de Star Wars, de Game of Thrones et des mangas. J’aime les délires dans lesquels m’embarquent mes collègues et je n’ai pas peur du ridicule, la vie se doit d’être vécue à fond alors pourquoi me priver d’un fou rire. D’ailleurs, si j’ai un vœu à formuler pour l’année 2018 c’est : riez, riez, riez de toutes vos dents, prenez la vie du bon côté et aimez-vous les uns les autres. Profitez de chaque moment de bonheur vécu avec vos proches et acceptez-vous tel que vous êtes. La vie se doit d’être vécue alors vivez-la à fond.« 

Raouia Kheder, Culture & Société

« Je suis rédactrice, animatrice et chroniqueuse radio, mais aussi architecte de formation. Artiste dans l’âme, j’aime l’écriture, la musique, la lecture, l’art et la culture. Passionnée de théâtre depuis la révolution (aucun rapport mais…), je reste convaincue que le salut de la Tunisie ne viendra que par ses artistes. Je vois grand, je rêve grand et je m’imagine déjà en haut de l’affiche. Changer le paysage médiatique en Tunisie ? Pourquoi pas !
Psychorigide au premier abord, je ne me découvre (au sens figuré of course) qu’en présence de personnes qui en valent le détour. J’aime les marginaux, les schizo, les paumés et m’intéresse aux manipulateurs, aux pervers narcissiques en tant que cas cliniques. J’ai abandonné mon passe-temps favori, celui de dormir, lorsque j’ai eu ma fille. Depuis, je me cherche un nouveau centre d’intérêt. Pour le moment c’est au sein de ma team préférée que je l’ai trouvé. Go Go FDT ! Je nous souhaite une bonne et heureuse année 2018! Amour, love, hob, Yüka.«