Beth Hart à Hammamet: la puissance d’une voix, la proximité d’une artiste de son public

0
185

Dimanche 23 juillet 2017, le public tunisien avait rendez-vous avec la chanteuse Beth Hart et sa puissante voix bluesy dans le cadre de la 53ème édition du Festival International de Hammamet. Rendez-vous incontournable pour la plupart de ses fans, la soirée a été exceptionnelle pour le public impatient mais resté sceptique après avoir eu vent des problèmes d’organisation la veille à Tabarka lors du premier spectacle de Beth Hart en Tunisie. Heureusement, à Hammamet, tout se passe bien. L’organisation est au point. Le show est magistral. Les fans encore plus conquis que jamais par la voix rauque et la présence scénique de l’artiste.

Au bout de 13 albums et de nombreuses années de combats artistiques et personnels, Beth Hart a bien trouvé sa place d’ « artiste reconnu » après avoir vaincu ses démons et convaincu le public américain de sa valeur artistique. Sorte d’« Amy Winehouse » qui aurait survécu aux dépressions et aux addictions, la quadragénaire a aujourd’hui l’énergie et la niak nécessaires à enflammer la scène.

Ses deux prestations en Tunisie ont ainsi été saluées par le public. Au théâtre en plein air de Hammamet, Beth Hart fait son entrée au milieu du public, pile à l’heure. Il est 22h03. La chanteuse démarre avec «I love you more than you’ll ever know » qu’elle avait déjà reprise en 2013 accompagnée du guitariste Joe Bonamassa. Le public est déjà conquis par la proximité installée par l’américaine. Beth Hart est heureuse d’être là et elle l’exprime par le show mais aussi par les mots.

 

Quand une Star fait son entrée sur scène, il faudra l'accompagner ! #BethHart #Hammamet #FIH

Gepostet von Festival International de Hammamet am Sonntag, 23. Juli 2017

L’artiste parle aux Tunisiens, de sa musique, de l’inspiration de ses morceaux, de ses moments difficiles mais aussi de son bonheur d’être là, de son ressenti depuis qu’elle a frôlé le sol tunisien, de l’odeur de cette fleur qu’elle tient entre les mains, « Ca sent divinement bon. Qu’est ce que c’est ? » Demande-elle en tenant le machmoum de Jasmin entre les mains. Entre deux morceaux, Beth communique avec son public et parle même de la pluie qui accompagne ses premiers morceaux sur scène. « Je n’ai jamais vécu cela. Merci mon Dieu pour cette pluie bénéfique. Quelle belle sensation que de chanter ainsi» Dit-elle, avant d’être obligée d’arrêter le spectacle une dizaine de minutes, le temps que la météo se calme. Mais le spectacle reprend rapidement, au grand bonheur des spectateurs dont l’excitation d’être là n’a pas flanché.

Beth Hart chante et switche d’un registre à un autre : funky, bluesy, rocky ou encore jazzy, les rythmes s’enchaînent et la voix puissante suit. L’artiste, dont la passion pour la musique a démarré à 4 ans lorsqu’elle commence à jouer du piano, se fait plaisir et fait plaisir à son public en oscillant entre ballades, reprises, succès et nouveautés. Les Tunisiens auront donc droit à des titres comme « I’ll take care of you », « Your heart is as black as night », « Setting me free », « Ugliest house on the block» etc. durant deux heures de temps.

We had a great time at the Festival International de Hammamet ❤️

Gepostet von Beth Hart am Sonntag, 23. Juli 2017

Carrément conquis par la musique, la présence scénique, l’énergie mais aussi par le professionnalisme et la proximité de l’artiste avec son public, les Tunisiens présents ont été littéralement transportés hier.

Encore un pari réussi pour le Festival International de Hammamet, dont les choix artistiques ne sont plus à mettre en doute et dont l’organisation est à saluer car se perfectionnant d’année en année. En voilà un qui mérite et honore amplement son côté « international ».