L’image est glaçante : un ouvrier entrain de démolir l’emblème beylical de Beit el Hikma a créé un véritable tollé sur Facebook. Publiées sur le groupe « Mémoire d’une Chéchia », les photos ont vite fait le tour du réseau social  et tout le monde a condamné cet acte jugé ignoble par certains. Selima Abbou, administratrice du groupe, s’est même rendue sur place afin de demander des explications. « Je viens d’y aller moi même et j’ai discuté avec le responsable. Il m’informe que c’est une rénovation et qu’ils ont eu l’accord de l’INP (bien que l’INP dit n’avoir pas été informée). Il m’assure que dans 15 jours cela reprendra sa place. » a-t-elle posté.

Contacté par Femmes de Tunisie, Moez Hmidi, Directeur des intérêts communs de Beit El Hikma nous a assuré qu’il s’agissait bel et bien de travaux de rénovation. « Les armoiries qui sont en gypse étaient en très mauvais état et menaçaient de tomber. Nous avons contacté l’INP qui nous a envoyé une architecte afin de constater les dégâts. Celle-ci nous a alors conseillé de recourir à un ingénieur en génie civil qui après avoir évalué l’état de l’emblème, a jugé qu’il représentait un danger immédiat. » et de continuer : »Nous avons entamé les travaux mais suite au bad buzz sur Facebook, l’INP a décidé d’arrêter les travaux de restauration... »

Espérons qu’ils reprendront rapidement