Quel est le rôle exact d’un directeur marketing et ventes dans un hôtel et en l’occurrence le vôtre ?

Au Regency Tunis Hotel, mon rôle porte sur la commercialisation des chambres, des banquets, des dîners à partir des différents points de vente, des mariages et bien-sûr des séminaires résidentiels et non résidentiels. Ceci en plus de l’organisation des grands événements de l’hôtel que sont les semaines gastronomiques, les dîners galas ou encore la promotion des nouveaux points de vente.

Qu’entendez-vous par points de vente ?

Dans un hôtel, un point de vente est par exemple un restaurant à la carte. Au Regency Tunis Hotel, nous avons 6 restaurants à la carte et nous sommes en conséquence le seul hôtel à avoir autant de spécialités. Nous avons des restaurants thaïlandais (White Elephant), japonais (Lunatic), méditerranéen (L’Olivero), tunisien (Halfaouine) et bientôt argentin (pour remplacer l’ancien Beyrouth qui va être métamorphosé). Je signale également le restaurant Palm Garden avec plusieurs spécialités internationales en buffet (espagnoles, marocaines…).

On reparle beaucoup de votre hôtel ces derniers temps. Y a-t-il un secret ou une recette ?

Depuis un an, le Regency Tunis Hotel vit effectivement une véritable nouvelle renaissance avec une nouvelle équipe de gros calibre à tous les niveaux de l’établissement avec une nouvelle organisation. Ça a été un défi pour nous. Nous avons travaillé sur le côté commercial pour accompagner la reprise post crise-2015 qui n’a épargné personne dans le secteur. Nous avons agi sur trois volets : commercial, services et restauration. La plupart de nos clients et résidents sont des Corporate qui viennent passer une nuit et repartir. Nous avons élargi notre parc par des voitures et des mini-bus pour assurer leurs transferts gratuitement vers leurs lieux de travail ou l’aéroport, nous avons mis les bouchées doubles sur la gastronomie avec un nouveau chef de cuisine, un nouveau chef pâtissier, etc.
Le service a été nettement amélioré avec la nouvelle équipe mobilisée sur le terrain pour le suivi du moindre petit détail. Internet étant un maillon fondamental pour les hommes d’affaires notamment, nous avons déployé la fibre optique avec une capacité de 20 Mo.

Avez-vous évalué les premiers résultats de ces investissements ?

Pour le premier semestre 2018, nous avons réalisé les meilleurs chiffres jamais enregistrés depuis l’ouverture de l’hôtel. Vous comprendrez donc qu’il s’agit pour nous d’un motif de satisfaction. Tout ceci bien-sûr grâce aux différentes équipes de l’hôtel au niveau de tous les départements et aux efforts qu’ils ont déployés et à la politique engagée par notre direction générale. Nous avons un personnel stable et motivé avec de nombreux avantages sociaux accordés par notre PDG, M. Mourad Bezrati qui attache l’importance qu’il faut aux conditions sociales de tous les salariés et la continuité des équipes.

Vous êtes également réputés en matière de tourisme d’affaires et de congrès. Comment êtes-vous positionné dans la zone des Côtes de Carthage ?

Depuis 2017, une tente de 1500 m² (L’Opéra) a été déployée à l’hôtel afin d’accueillir tous types d’événements et d’expositions en consolidation de notre centre de congrès (Ballroom + 14 salles). C’est la plus grande en termes de capacité (1600 personnes) et a déjà enregistré des mariages de nombreuses personnalités du show-biz et du sport notamment, des lancements autos, des salons pour les laboratoires pharmaceutiques, la Khomsa d’Or de l’Onat, des spectacles artistiques… C’est donc un plus vu la forte demande en matière de séminaires que nous enregistrons.
Malgré la période de crise pendant une année et demi, il a été procédé également au relooking des chambres au niveau des matelas, des jetées, tout le linge de salle de bain, les rideaux, etc.
Je signale aussi notre jacuzzi (Angelit Spa) qui a été rénové avec de nouvelles cabines de massages et améliorations intérieures pour un meilleur accueil des curistes pour nous adapter aux demandes, ceci en plus de nouvelles cartes de soins et de spa.

L’hôtel a fait beaucoup parler de lui récemment avec un restaurant japonais et surtout un nouveau Beach Club pour l’été 2018.

Lunatic est le premier concept dans le grand-Tunis de restaurant japonais avec Teppanyaki, show-cooking, large carte de sushis, le tout avec de l’animation pour les soirées à thèmes et une ambiance très raffinée. Rapidement, le Lunatic s’est positionné comme un des lieux les plus huppés de la capitale qui affiche complet presque tous les soirs.
Mais la grande nouveauté de l’hôtel pour l’été 2018, c’est bien-sûr le Lunasea, notre nouveau Beach Club situé sur la grande plage de l’hôtel. Nous avons placé la barre très haut dès le départ avec une ouverture grandiose qui verra la présence du grand DJ international Bob Sinclar le 22 juin prochain. Ce Beach Club a une capacité de 1000 personnes avec des paillotes, deux piscines-jacuzzis et un restaurant pour 250 personnes. Sur Tunis-Gammarth, nous sommes le seul et unique à déployer ce concept avec un tel investissement.
Tout cela va permettre à l’hôtel de tourner à plein régime toute l’année avec un produit complet répondant aux attentes de tous les clients, que ce soit Corporate ou clientèle loisirs et balnéaire en été.