C’est aujourd’hui, le 15 août, qu’est célébrée l’Assomption de Marie. Comme chaque année, cette date fête la tradition religieuse et catholique, selon laquelle, la vierge Marie ne serait pas morte, mais qu’elle serait entrée directement dans la gloire de Dieu et donc montée au ciel, enlevée par des anges.

En Tunisie, et plus précisément à la Goulette à Tunis, l’Assomption était célébrée dans le cadre d’une procession religieuse. Les pêcheurs siciliens sortaient alors la Madone en cette journée du 15 août, et allaient de l’église jusqu’au rivage. La parant de ses plus belles parures, la statue est promenée dans les rues de la goulette, avant d’arriver devant la mer, pour la bénédiction annuelle.

Cet événement était alors vécu par les trois communautés de la Goulette- musulmane, chrétienne, et juive- de manière festive et représentait un moment fédérateur et une fête joyeuse à laquelle tout le monde participait, peu importe ses croyances.

Et de cette fête, il reste dans la mémoire collective de tous les Goulettois et de tous les Tunisiens cette idée qu’après le 15 août le temps et la météo allaient changer et que la mer deviendrait capricieuse. Que les baignades étaient terminées, tout autant que les vacances finies.

Notons que la dernière procession, avec la statue de Notre Dame de Trapani ayant défilé dans les rues de la Goulette, a eu lieu le 15 août 1960. La promenade de la Vierge Marie dans les rues a été brutalement interrompue il y a plus de 50 ans. Et depuis, chaque année, l’Assomption est célébrée au sein de l’église à travers une messe. Cette année, elle sera suivie d’une procession dans la cour intérieure du lieu de culte.

Cependant, la procession classique pourrait revoir le jour dans les années à venir, puisque le projet a été proposé et que l’Archevêché de Tunis tente de remettre en place cette tradition.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?