Hier, la toile s’indignait suite à l’histoire de l’arrestation de la Tunisienne et de son copain franco-algérien, à cause d’un…baiser. Ces deux derniers ont été condamnés respectivement à 3 mois et 4 mois et demi de prison ferme.

Mais la vraie histoire est tout autre, voire encore plus grave. En effet, leur avocat , Me Ghazi Mrabet, a rapporté hier les vrais faits, un récit pitoyable : sortis d’un bar à Gammarth où ils avaient bu à peine deux bières chacun, il s’arrêtent sur la route pour discuter. Quelques minutes après, une patrouille de police arrive et procède à un contrôle de routine qui ne tarde pas à se transformer en une fouille avec les insultes qui vont avec. Ils sont ensuite conduits au commissariat pour y passer une vingtaine de minutes avant qu’un policier ne vienne leur annoncer qu’ils pouvaient rentrer chez eux.

Le Franco-algérien leur dit qu’il comptait tout rapporter à son ambassade et c’est là que tout bascule. Un procès verbal est alors rédigé et signé sous la menace, mentionnant, toujours d’après Me Ghazi Mrabet, “atteinte à la pudeur, atteinte aux bonnes mœurs, ébriété sur la voie publique, tapage, refus de se conformer à un ordre et outrage à un fonctionnaire public pendant l’exercice de ses fonctions”.

Tous les deux comparaissent devant un substitut du procureur dimanche matin, et un mandat de dépôt est émis à leur encontre.

Mercredi, la Tunisienne et son copain franco-algérien sont condamnés à la prison ferme par le tribunal cantonal de Carthage…

Une audience en appel aura lieu prochainement. Affaire à suivre.

CE QUI ARRIVE AUX AUTRES N'ARRIVE PAS QU'AUX AUTRES. NOUS SOMMES LES AUTRES DE DEMAIN. Elle est tunisienne. Cadre dans…

Publié par Ghazi Mrabet sur jeudi 5 octobre 2017

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?