Un look, Une icône : Fatma Zahi du blog Streetstyletunisia

0
4970

Fatma Zahi, 27 ans, blogueuse tunisienne de mode, fait beaucoup parler d'elle en ce moment. Cette jeune tunisienne, diplômée en comptabilité et administration des entreprises, a créé un blog et un compte Instagram « Streetstyle Tunisia » qui met en avant les modeuses tunisiennes et ce, dans l'esprit de partage qui la caractérise. 

Ses nombreuses lectrices sont fan de son univers et suivent de très près ses choix vestimentaires, ses accessoires, son makeup et autres soins qu’elle utilise. Epanouie dans son travail qui est aux antipodes de sa passion, Fatma vogue entre les deux avec aisance et élégance. Pour elle, nous confie t-elle : « Ces deux mondes sont très différents mais se complètent parfaitement ».  

Le Makeup 

Cela ne fait qu’un an que Fatma Zahi a réellement commencé à prendre du plaisir à s’exprimer à travers son makeup et à en maîtriser la technique. Elle ne sort jamais sans son écran solaire, sa poudre, un trait d’eyeliner pour souligner son regard de braise, mais surtout, jamais sans son rouge à lèvres. En soirée, elle opte pour un maquillage bien travaillé avec une bouche toujours mise en valeur. 

La  coiffure 

Elle vient de changer de look en optant pour une coupe mi-longue et une frange qui souligne son regard de biche. Sa couleur de cheveux, blond foncé cendré, lui va à ravir et sublime son teint légèrement hâlé. En journée ou en soirée, notre blogueuse aime garder les cheveux lâchés.  

Le style 

Grâce à son corps de rêve, Fatma Zahi peut tout se permettre mais elle a opté pour un style moderne et chic avec des touches vintage. Elle a également un faible pour les motifs ethniques. En journée, elle porte des tenues sobres, travail oblige, donc au placard les jeans déchirés et autre frivolités. Et c’est en soirée que la belle se métamorphose complètement avec des tenues glamour et classe.  Elle le dit elle-même : « Je ne suis plus la même femme quand je sors le soir ». 

Sa devise

 « Sharing is caring » : partager, c’est aimer.

Par Sonia Ben Miled

]]>