15 octobre 1963 – 15h : le dernier soldat français quitte la base navale militaire de Bizerte et la France quitte définitivement le sol tunisien.

0
2129

L’indépendance de la Tunisie a été proclamée en 1956 mais le retrait des troupes françaises du territoire tunisien n'a lieu que 2 ans plus tard, en 1958.  Néanmoins, la France continue à maintenir une force militaire dans le pays, essentiellement au niveau de la base navale militaire de Bizerte qui était la seule base de l’armée française avec celle de l'Algérie, sur la rive Sud de la Méditerranée.

La décolonisation totale, qui rendrait à la Tunisie sa souveraineté sur l’intégralité de son territoire, ne pouvait se faire que par l'évacuation de la base de Bizerte sans cesse revendiquée par Bourguiba mais les français ne l'entendant pas de cette oreille, l'affrontement devenait incontournable.

Le déclenchement des hostilités a lieu par les tunisiens le 19 juillet 1961 et se prolongera jusqu’au 23 juillet où un cessez-le-feu intervient après de multiples négociations. Face à une armée française expérimentée et soutenue par de l'artillerie lourde, l'armée tunisienne, forte essentiellement de son courage et de ses volontaires, subit de lourdes pertes : 632 tués, dont 330 civils.

Malgré ce bilan terrible, cette évacuation restera dans les mémoires comme un formidable acte héroïque et patriotique.

Le 15 octobre 1963, sept ans après l'indépendance de la Tunisie et deux ans après la bataille de Bizerte, la France quittera définitivement le sol tunisien.

 

]]>