10 choses à ne pas dire à une femme qui ne veut pas avoir d’enfants

0
1305

Femmes de Tunisie vous propose aujourd’hui de découvrir le témoignage de Cath Witten, une quarantenaire qui en a un petit peu marre qu’on lui pose certaines questions par rapport à son choix de ne pas avoir d’enfants.Certaines d’entre vous se retrouveront sûrement dans ce témoignage publié sur le site elephantjournal.com.

De nos jours les femmes choisissent beaucoup plus souvent qu’avant de ne pas avoir d’enfants.
Mais au lieu de célébrer le fait d’avoir ce droit et de soutenir ces décisions, les gens ont tendance à juger, critiquer ou même condamner le choix des femmes qui préfèrent rester célibataire ou ne pas avoir d’enfants.

Quand j’avais déclaré ne pas vouloir d’enfants, les gens avaient tendance à me sortir toujours la même réponse condescendante « peut être pas maintenant, mais un jour ».
Avec l’âge, les réponses des gens ont évoluées. Pour eux, je changerai sûrement d’avis, et si je ne le fais pas bientôt ça sera trop tard. Et je finirai alors, seule et triste, menant une vie sans amour et incomplète. Je n’aurais personne pour prendre soin de moi quand je serai vieille.

N’est ce pas ?

Le fait d’insinuer que ma vie serait incomplète si je n’ai pas d’enfants commence à devenir fatiguant. Ça serait bien si les gens pouvaient tout simplement accepter ma décision. Après tout, c’est Ma décision.Ici je vous présente les 10 choses qu’on ne doit jamais dire à une femme qui ne veut pas d’enfants.

1-Pourquoi ?
C’est quelque chose de très personnelle. Si une femme est dans l’incapacité de concevoir, ou alors si elle n’a pas trouvé la bonne personne ou tout simplement parce qu’elle a choisi de ne pas en avoir pour des raisons génétiques, ça pourrait être un sujet très sensible pour elle. Une femme qui n’a pas d’enfants à causes de certaines raisons ne devrait pas avoir à s’expliquer.
Si une femme a tout simplement pris la décision de ne pas avoir d’enfants, soyez sûrs qu’elle a pris la bonne décision pour Elle. Personne ne devrait être dans l’obligation de défendre sa décision de ne pas avoir d’enfants ou bien même d’en avoir.
Ce ne sont pas vos affaires.

2-Tu changeras d’avis!

3-Et si tu le regrettais après ?
Je vivrai, je vous assure. Un enfant ce n’est pas une idée, ou un jouet. Ce n’est pas comme un voyage en Amazonie. C’est une personne qui a besoin d’amour, d’attention et de dévouement durant un long moment, toute la vie même. Décider d’avoir des enfants c’est LA décision d’une vie.
Mettre un enfant au monde juste parce que d’un jour je pourrai regretter de ne pas en voir me semble être une terrible idée.

4- C’est la chose la plus naturelle au monde
Et bien c’est vrai que c’est naturel, mais si ça ne tenait qu’à la nature, le seul rôle de la femme se limiterait à la reproduction. Si ça ne tenait qu’à la nature les femmes n’auraient pas le choix de choisir le nombre d’enfants qu’elles voudraient, ou même de moyens de contraception.
Mais être une « mère », ça va au-delà du fait de mettre au monde un enfant. Et la maternité, je suis désolée de le dire, ne vient pas naturellement à toutes les femmes. Si ça avait été le cas, il n’y aurait pas d’infanticides ou d’abandons ni même d’abus ou de cruauté envers les enfants.

kids

5-Avoir un enfant est la chose la plus enrichissante qui soit.
Je ne nie pas le fait qu’avoir des enfants vous change. J’ai entendu à plusieurs reprises qu’avoir d’avoir des enfants vous permet de vous rendre compte que quelque chose vous manquez.
Je sais que devenir parent vous apprend la patience, l’altruisme, la compassion, le sacrifice et la joie. Mais je suis convaincu qu’on peut apprendre toutes ces choses d’une autre manière.
Je mène une vie bien remplie et je n’ai pas l’impression que quelque chose me manque, pas du tout. Je me sens accomplie. Ce n’est pas bien de juger la qualité de la vie que je mène en fonction d’un seul déterminant qui est d’être ou de ne pas être une mère.

6-Ce n’est pas un peu égoïste ?
Je ne sais même d’où cette idée peut provenir. Depuis quand choisir de ne pas avoir d’enfants rime avec égoïsme ?
Je paie des taxes pour vos congés de maternité et de paternité, et l’école de vos enfants ainsi que les services médicaux. Je fais cela avec joie parce que je comprends que chacun contribue à la société de différentes manières. Je comprends que l’une de vos contributions est vos enfants. Je suis reconnaissante pour les autres contributions que vous pouvez apporter à la société de la même façon que je suis reconnaissante envers les contributions des gens qui n’ont pas d’enfants.
Je crois que dans un sens, ne pas avoir d’enfants me permet d’être moins égoïste. Etant donné que je ne suis pas une mère, j’ai donc plus de temps, plus d’énergie et plus d’argent à offrir aux autres, aux personnes qui en ont besoin.

7- Tu n’as pas encore rencontré la personne qu’il te faut
J’ai fréquenté plusieurs hommes qui ne se sont pas avérés être La bonne personne. Mais mon conjoint est un homme bien. Le fait qu’il soutienne ma décision de ne pas avoir d’enfants et qu’il n’en veut pas non plus, fait de lui La bonne personne pour Moi. S’il vous plait ne vous permettez pas de juger ma relation avec mon conjoint en plus de juger ma décision de ne pas devenir mère.

8- Avoir un enfant vous permettra de vous rapprocher
J’aime la relation que je partage avec mon conjoint, nous sommes heureux comme ça. Honnêtement je n’ai pas l’impression que nous avons besoin de quelque chose pour nous rapprocher. Et si un jour j’avais l’impression que notre relation s’était détériorée et que je voulais faire quelque chose pour l’améliorer, je ne penserai pas à avoir un enfant. Et si on venait à se séparer mon conjoint et moi, je devrais en plus de ça m’occuper d’un autre être humain, une personne qui souffrira des conséquences de notre choix. Non merci.

9- Tu ne vas pas laisser un héritage derrière toi ?
Pour être honnête ça ne m’embête pas vraiment. Est ce que j’ai besoin de laisser un héritage ? Non, pas vraiment. A vrai dire l’idée n’a jamais traversé mon esprit. Mais maintenant que j’y pense, je trouve ça incroyable que des gens puissent penser que la seule façon de laisser un héritage est d’avoir des enfants. Et l’art ou l’écriture et l’enseignement ? Vous allez me dire que le monde ne va pas se rappeler du Dalai Lama ou de mère Theresa ? Si laisser un héritage est si important pour quelqu’un, il y’a, si je puis me permettre, d’autres possibilités que celle d’avoir un enfant.

10- Tu ne connaîtras l’amour que le jour où tu auras des enfants.
Celle la, c’est ma favorite ! Oser condamner les gens qui ne veulent pas d’enfants à une vie sans amour ? Je sais où vous voulez en venir. Mais certains enfants viennent au monde grâce à vous, et d’autres qui ne sont pas les vôtres vous remplissent tout autant de bonheur. Je suis une tante, une marraine, une enseignante. Mes parents sont géniaux et mes amis sont comme ma famille. Mon conjoint est juste incroyable.
J’ai une famille géniale, j’ai tellement d’amour qui m’entoure.
Ma vie me convient.
Pourquoi questionner cela ?

Source Elephant journal
Par Sonia Ben Miled