La consommation excessive d’alcool augmenterait les risques d’une démence précoce

231

Et une conséquence négative de plus à la consommation excessive d’alcool ! Selon une étude commandée par l’Inserm, réalisée par deux équipes de chercheurs canadienne et française et publiée le 20 février 2018 dans The Lancet, boire de l’alcool de manière excessive – 4 verres pour une femme et 6 pour un homme – multiplierait par 2 les risques de démence sénile, par 3 ceux de maladie d’Alzheimer. Les deux équipes de chercheurs ont ainsi analysé les dossiers de 31,6 millions de personnes hospitalisées entre 2008 et 2013. Parmi ces personnes adultes, 1,3 million avait une forme de démence. 57 % des cas de démence précoce (avant 65 ans) étaient liés à une consommation excessive d’alcool.

Selon l’auteur de l’étude, « l’alcool pourrait précipiter la survenue de ces maladies et accélérer leur progression en augmentant les dommages structurels et fonctionnels dans le cerveau ».

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?