Agression sexuelle en Algérie: une vidéo fait bouger les choses!

0
8291

Il aura fallu qu’un DJ algérien connu poste la vidéo d’une agression sexuelle pour qu’on en parle et que les suspects soient arrêtés. Vendredi dernier, Deejay Rafik, décide d’envoyer à l’équipe de France 24, une vidéo dans laquelle, une femme se fait violemment déshabiller par un homme.

La vidéo dure 1’34 et est filmée par une femme complice qui somme l’agresseur de déshabiller la jeune femme. Cette dernière le supplie de la lâcher, mais il ne veut rien entendre et continue de l’agresser en la faisant tomber à maintes reprises. Au final, il arrivera à lui retirer ses vêtements. Heureusement, la victime parvient à s’échapper, dénudée et en sous vêtements, et va se cacher dans une rivière.

Deejay Rafik a expliqué qu’il avait reçu la vidéo de la part d’un fan qui lui avait écrit : « Regarde, l’Algérie va mal. » Après avoir vérifié auprès d’un commissaire à Alger que la vidéo n’était pas ancienne et qu’elle n’était pas connue de la police, le DJ décide de la publier sur sa page Facebook. En soirée, la vidéo enregistre déjà plus de 2 millions de vues. Mais elle est vite supprimée par le réseau social.Le lendemain, de nombreux médias locaux et étrangers en parlent massivement.

« Finalement, la diffusion de cette vidéo a quand même servi à quelque chose puisque la police a procédé à des arrestations. De toute façon, elle avait tellement circulé que les autorités étaient un peu obligées de réagir. En fait, j’ai simplement utilisé ma notoriété pour que les gens voient ce qui se passe chez eux… » déclare Deejay Rafik

L’agresseur a été arrêté à Tiaret, au nord-est du pays, où l’agression se serait produite. Deux autres jeunes témoins ont également été arrêtés. Cependant, la femme qui a filmé la scène n’a toujours pas été trouvée.

« France 24 a contacté la sûreté de la wilaya de Tiaret et la Direction générale de la sûreté nationale afin d’en savoir plus sur cette affaire. La première a indiqué que l’affaire était « en cours » et qu’un « point presse » serait organisé dans les prochains jours. La seconde n’a pas répondu pour l’instant. Nous publierons leur réponse dès qu’elle nous parviendra. » Peut-on lire sur le site du média.