Une femme afghane accusée d'avoir brulé un exemplaire du coran a été battue à mort et brulée par des badauds qui ont ensuite jeté son corps dans la rivière hier.

Le chef de la police criminelle de Kaboul, le général Farid Afzali a précisé à l'AFP qu'"une femme a brûlé un exemplaire du coran dans le quartier de Shahi Doshamshira à Kaboul". Il a également indiqué que des milliers de personnes en colère qui habitaient ce quartier très peuplé ont lynché la victime près de la mosquée du quartier avant de la brûler et de jeter son corps à la rivière. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur confirme l'incident qu'il qualifie de "très regrettable" et assure qu'il ne connait pas tous les détails de l'affaire et qu'une enquête était en cours pour essayer de comprendre ce qui c'est passé. Des photos horrifiantes du crime ont largement circulé sur les réseaux sociaux.

Farkhunda, la victime, était âgée de 27 ans  et ses parents affirment qu'elle souffrait d'une maladie mentale depuis plusieurs années et qu'elle n'avait pas commis cet acte intentionnellement.