Victime d’agression sexuelle, une étudiante américaine a réalisé une peinture exprimant ses ressentis en tant que victime de viol. Une œuvre rapidement partagée par de nombreuses femmes.

Âgée de 19 ans, Emna Krenze est étudiante en art à l’Université de Wesleyan, dans les Nebraska. Elle a profité d’un projet artistique pour montrer les répercussions d’une agression sexuelle sur l’individu tout en abordant d’une manière subtile l’importance du consentement.

Pour son œuvre, l’étudiante a utilisé une photographie du corps nu d’une amie. Chaque partie du corps qui a été touchée par une personne en particulier a été peinte d’une couleur différente. Si le violet, le bleu, le vert ou le jaune ont été choisis pour  sa mère, son père, ses amis et ses amours, la jeune fille a tâché les parties touchées par son violeur avec du rouge, en l’occurrence, ses parties intimes, sa poitrine et son cou. Elle souligne en légende « quelqu’un à qui j’ai dit non  ».

Emma a partagé son œuvre sur Twitter et a suscité de nombreuses réactions :

“J’ai fait ce projet surtout pour moi, afin de visualiser l’impact durable qu’un attouchement peut avoir sur un individu. […] Certaines personnes m’ont dit avoir éclaté en sanglots après avoir vu le tableau et d’autres m’ont remerciée plusieurs fois de l’avoir créé. Je n’ai pas les mots pour décrire ce que cela provoque en moi.” a expliqué l’artiste à Buzzfeed US.

Sur twitter, son œuvre a été partagé  plus de 134 000 et  a récolté plus de 311 000 j’aime.