Amandes d’abricots : un danger pour la santé

0
420

L’amande d’abricot, une graine localisée à l’intérieur du noyau de ce fruit, peut entraîner des problèmes d’intoxication au cyanure lorsqu’elle est consommée en grande quantité. C’est ce qu’a révélé l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) dans un communiqué révélé vendredi 27 juillet. En effet, l’agence française y explique qu’une consommation excessive de cette partie du noyau contient une « une quantité importante d’amygdaline, un composé d’origine naturelle qui se convertit en cyanure hautement toxique lors de la digestion. » 

L’Anses a ainsi recensé les cas d’intoxication aux amandes d’abricot qui ont été déclarés entre 2012 et 2017 au CAP, réseau des Centres antipoison français : 154 cas dont 33 personnes avec des symptômes, 121 sans. Ces symptômes en question se présentent sous forme de « vertiges, sensation de malaise, maux de tête, troubles digestifs, palpitations, gêne respiratoire ».

Selon les recommandations de l’Anses, les amandes d’abricots ne causent aucun problème si elles sont consommées avec modération, soit 1 à 3 amandes pour les adultes et la moitié d’une petite pour les jeunes enfants, par jour (recommandations de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)). L’agence française rappelle par ailleurs que les prétendues effets préventifs ou curatifs de certains cancers grâce à la consommation de ces amandes, ne s’appuient sur aucune preuve scientifique.