6 erreurs que tout patron doit oublier afin de garder ses employés

0
818

Si pour certaines personnes le travail est synonyme de bonne santé mentale, pour d’autres, en revanche, c’est plutôt un vrai cauchemar. En cause : leurs conditions de travail. Quel que soit le métier, avoir le diable dans la peau d’un patron ou d’un supérieur hiérarchique est tout ce qu’il y a de moins motivant. Il nécessaire de comprendre que, très souvent, on ne quitte pas son poste parce qu’il ne nous plaît pas mais parce qu’il est très mal managé. Chers employeurs qui ne vous doutez de rien, voici quelques exemples de ce qui fait fuir vos employés.

Le salaire qui arrive tard

capture-decran-2017-02-06-a-12-30-38

Peut-être n’avez-vous pas ce problème, mais des milliers de personnes ont absolument besoin de leur salaire avant la fin du mois, que ce soit pour leurs factures ou leurs crédits. Les payer une semaine après le début du mois est tout ce qu’il y a de plus démotivant et stressant. Un petit effort quand même !

L’augmentation salariale dérisoire

Travailler avec le même salaire durant de nombreuses années n’est vraiment, mais vraiment pas motivant, surtout quand le poste en question demande davantage de responsabilités. Vous avez la chance d’avoir des employés qui connaissant parfaitement leur travail dans votre entreprise et que vous ne trouverez peut-être pas la même chose s’ils venaient à partir. Motivez-les ! Et pas avec 25 dinars de plus chaque année.

L’absence de chèques resto…

sodexo

Dans la partie motivation de ses employés, les chèques resto sont très importants. Les Tunisiens aiment la bonne chaire et tout le monde ne peut pas se permettre de prendre chaque jour des plats au restaurant ou n’a pas forcément le temps de cuisiner la veille. Le chèque resto fera donc plaisir à tout le monde.

…et des primes !

Hormis les primes sur rendement, il y a évidemment celles des deux Aïds et de fin d’année. Sauf que tout le monde n’y a pas droit, ce qui est une grossière erreur. Votre but est d’avoir des employés motivés qui veulent rester dans votre entreprise, pas de leur faire comprendre que l’herbe est plus verte ailleurs.

Attribuer un travail qui n’est pas le sien

employe-qui-a-trop-de-travail-une

Votre employé a été embauché pour un poste précis. Lui attribuer plusieurs tâches, même s’il y excelle, est tout ce qu’il y a de plus bête et ne fera que le stresser davantage. Selon une étude de Stanford, la productivité par heure d’une personne chute lorsqu’elle dépasse 50 heures de travail par semaine et s’effondrent après 55 heures. C’est ce que vous vouliez ?

Les insultes/menaces et l’agressivité

Pour que ses employés se sentent bien, il est primordial de les encourager, de les valoriser. Les insulter ou menacer à cause d’une erreur ou d’un travail que vous jugez insatisfaisant est tout ce qu’il y a de plus rabaissant. Tout peut se régler dans la bonne humeur et la politesse. Oubliez ces mails au ton condescendant et arrogant.