5 981 agressions sexuelles signalées dans les Uber USA

0
337

5 981. C’est le nombre d’agressions sexuelles révélées dans un rapport de 84 pages sur la sécurité publié jeudi par Uber et rapportées par des utilisateurs, conducteurs ou tiers. On y apprend ainsi que, aux États-Unis, 229 viols ont été enregistrés en 2017 contre 235 en 2018 —92% d’entre eux étaient des usagers— et 307 tentatives de viol en 2017 contre 280 l’année d’après. D’autres agressions ont été enregistrées. Le groupe de VTC a ajouté que 19 homicides ont été commis durant cette même période.

Le rapport d’Uber vient donc mettre de l’huile sur le feu dans une société qui se rebiffe contre les compagnies de voitures de transport avec chauffeur. Mercredi, à San Francisco, 20 femmes ont porté plainte contre Lyft, concurrent d’Uber, pour agressions sexuelles ou viols. En septembre dernier, 14 femmes l’avaient déjà fait pour la même compagnie. En France, face à la multiplication d’agressions sexuelles, de nombreux utilisateurs boycottent Uber et ont même lancé le hashtag « #UberCestOver ».