Santé ! Ou pas vraiment… Si la bière est votre boisson préférée, vous allez désormais réfléchir à deux fois après le 4e verre. En effet, des chercheurs de l’International Patients and Hospital of University of Munich ont muni 3028 participants aux 16 jours de l’Oktoberfest (fête de la bière) d’électrocardiogrammes et alcootests. Les résultats de ces analyses ont montré que pour chaque gramme d’alcool/kg de sang les risques d’avoir une arythmie cardiaque grimpaient de 75%. Lors de cette fête annuelle de la bière, près d’1 personne sur 3 souffraient de ce trouble des battements cardiaques.

chica-cerveza-oktoberfest

À long terme, la fibrillation auriculaire ou fibrillation atriale, un trouble qui se manifeste par des battements du coeur plus rapides que la normale, augmente les risques d’avoir une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral (AVC). « Nous n’avons pas été capables de démontrer de manière directe que la fibrillation atriale était la conséquence d’une consommation d’alcool mais nous avons néanmoins découvert des associations très fortes et solides avec la tachycardie sinusale et la perturbation de la variation naturelle du rythme cardiaque durant le cycle de la respiration », a expliqué le professeur Moritz Sinner de l’International Patients and Hospital of University of Munich.